Plan du site  
Lycée Carnot

F.A.Q.

Quel est le meilleur choix : une classe préparatoire ou une école post-bac ?

Réponse : même s’il y a de bonnes écoles post-bac, les meilleures écoles recrutent essentiellement après prépa. Il faut savoir également que très peu d’écoles post-bac disposent des accréditations internationales AACSB (nord américaine) et EQUIS (européenne).

En faisant le choix de la prépa, on se laisse deux ans d’une scolarité gratuite pour faire son choix. Avec un éventail de possibilités plus larges.

Notons que de la même manière, même si des concours "passerelle" existent, l’entrée en école de commerce est beaucoup plus aléatoire à partir d’un BTS ou d’un IUT que d’une classe préparatoire.

Quel est la meilleure voie : prépa EC ou prépa littéraire ?

Réponse : tout dépend de ce que vous voulez en faire.
Si en fin de Terminale vous savez déjà que vous voulez entrer en école de commerce, la voie naturelle est la prépa EC.
On peut, c’est vrai, intégrer une école de commerce après une prépa littéraire. Mais contrairement à la prépa EC, celle-ci ne dispense pas un enseignement spécifique qui prépare directement aux concours.

Au vu de mes notes, ai-je le niveau pour être pris à Carnot ?

Réponse : il est impossible de donner une réponse précise à cette question. Lorsque l’équipe enseignante se réunit au mois de mai pour examiner les dossiers, elle dispose des bulletins de Première et des deux premiers bulletins de Terminale et d’un dossier contenant un avis motivé de l’équipe enseignante de Terminale.

Nous privilégions les dossiers avec un bon niveau global dans les matières enseignées en prépa, sans grande faiblesse. Il n’y a pas besoin d’être premier de sa classe pour être sélectionné.

La meilleure méthode pour savoir si vous avez le niveau : tentez votre chance !

J’ai entendu dire que certaines prépas pratiquaient l’écrémage. Et Carnot ?

Réponse : l’écrémage est la pratique qui consiste à refuser d’admettre les élèves les moins brillants en deuxième année, de manière à gonfler artificiellement les résultats au concours.

Cela ne se fait pas à Carnot. Les élèves sérieux, avec un niveau correct sont pris en deuxième année.

Que se passe-t-il lorsque l’on n’y arrive pas ?

Réponse : comme nous l’avons dit dans le point précédent, il y a très peu d’échec en fin de première année. Par contre il arrive parfois que certains élèves, admis en deuxième année décident de se réorienter.

Quoiqu’il en soit, après une année de prépa, on réussit toujours très bien à trouver une autre voie. Même un échec en première année conduit le plus souvent à l’attribution des crédits d’enseignements (ECTS). Cela permet d’obtenir l’équivalence avec le L1 d’éco-gestion et d’intégrer directement le L2.

Pour entrer dans une "parisienne", faut-il mieux aller dans un "grand" lycée ?

Réponse : Carnot est un grand lycée. Tous les grands lycées se valent.
Les étudiants de Carnot réussissent en général très bien au concours, y compris dans les toutes meilleures écoles (cf. résultats).

Le meilleur choix est souvent celui de la proximité géographique. La prépa est une formation exigente. Avoir la possibilité de se ressourcer en famille tous les week-end peut être un vrai plus dans la préparation.

Est-ce vrai qu’à Carnot il y a beaucoup de pression ?

Réponse : non. La prépa à Carnot, comme dans tout autre lycée, est une voie exigeante. Elle nécessite un vrai investissement personnel, du travail et du sérieux.
Mais les enseignants sont là pour aider les étudiants, les conseiller et les soutenir. Il y a de plus à Carnot un très fort esprit de camaraderie et d’entraide. Les étudiants nouent souvent durant ces années de solides liens d’amitiés.

Vaut-il mieux faire sa Terminale à Carnot pour être pris ?

Réponse : non. Il y a bien sûr des bacheliers issus de Carnot en prépa. Mais ils sont loin d’être majoritaires. La procédure de recrutement étant nationale, seulement un tiers des étudiants sont de Dijon.

Schématiquement l’origine géographique des étudiants est la suivante : un tiers d’étudiants de Dijon un autre tiers de Bourgogne (hors Dijon) les autres étudiants venant d’autres académies (Champagne, Franche Comté, ...) mais aussi de l’étranger.

Il paraît que les étudiants en prépa EC ont de mauvaises notes. Si c’est vrai, pourquoi ?

Réponse : c’est parfois vrai. Les étudiants en classe préparatoire ont été recrutés sur dossier. Ce sont des élèves sérieux et d’un bon niveau. Si on se contentait comme en Lycée d’un simple contrôle des connaissances, tous les élèves y arriveraient sans difficultés. Ce serait contraire à l’esprit des concours où il faut trier les candidats.

C’est pour cette raison que le mode d’évaluation en classes préparatoires est différent : nous utilisons tout l’éventail des notes possibles : de 0 à 20. Ainsi, il n’est pas rare d’avoir des notes inférieures à 5. Il n’est pas rare non plus d’avoir des notes au dessus de 15 !

J’ai peur des maths. Le niveau est-il beaucoup plus élevé qu’en Terminale ?

Réponse : non. Il n’y aucune raison d’avoir peur des maths. Le programme est dans la continuité de celui de Terminale et il n’y a pas de palier entre la Terminale et la prépa. De plus, il y a beaucoup d’heures de maths (8h par semaine), cela permet à l’enseignant de prendre le temps d’insister sur les notions difficiles.
Il faut enfin savoir qu’au concours, en dehors des "parisiennes" (HEC, ESSEC, ESCP) l’épreuve de maths n’est pas très sélective.

Comment puis-je trouver des réponses à mes autres questions ?

Réponse : les enseignants de la prépa EC de Carnot sont disponibles pour répondre à toutes les questions. On peut les rencontrer dans la plupart des forums organisés dans les lycées de l’académie de Dijon.

Il faut surtout retenir la date du dernier samedi de Novembre : ce jour là se tient la Journée des Grandes Ecoles. On peut y rencontrer les enseignants, les élèves et aussi les anciens élèves aujourd’hui en école.

 

Lycée Carnot | Réalisé sous SPIP

Interface privée