Plan du site  
Lycée Carnot

Préparer efficacement sa rentrée en deuxième année (Khâgne)

Bienvenue en khâgne !

Chers futures khâgneuses et futurs khâgneux,

Vous trouverez ici quelques conseils de lecture et recommandations donnés par vos professeurs pour préparer votre rentrée.

Les professeurs de khâgne A/L


Pour connaître les horaires hebdomadaires et les coefficients aux différents concours, vous pouvez vous reporter à la page matières et horaires.


FRANÇAIS  (tronc commun) - Mme Costa-Colin (K2) et M. Pennanech (K1)

Conseils de lecture en vue de l’entrée en khâgne
Concours A/L Ulm-Lyon et Concours chartes - 2018

PROGRAMME DE L’ANNÉE

Le programme comprend deux axes et trois thèmes :

Axe 1
- le romantisme

Axe 2
- l’œuvre littéraire et l’auteur
- littérature et savoirs.

LECTURES OBLIGATOIRES

N.B. : Toutes ces lectures doivent se faire crayon en main (commencez à constituer des fiches) : repérez les passages essentiels en lien avec les axes du programme ; relevez les citations utiles ; formulez et notez les échos que vous constatez entre ces textes.

1. Ce programme s’accompagne d’un choix de quatre œuvres qui seront étudiées au cours de l’année, et que les élèves doivent impérativement lire durant l’été. Il convient de se procurer les éditions officiellement mises au programme.

a) Jean-Jacques Rousseau, Les Rêveries du promeneur solitaire, Paris, Flammarion [GF], 2012.
                                                                                                               
b) Alphonse de Lamartine, Méditations poétiques, in Lamartine, Méditations poétiques, Nouvelles méditations poétiques, Paris, Librairie générale française [« Livre de poche »], 2006.
                                                                                                               
c) Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, Paris, Librairie générale française [« Livre de poche »], 1999.
                                                                                                               
d) Annie Ernaux, Les Années, Paris, Gallimard [« Folio »], 2009.

2. N’oubliez pas de lire, quand ils existent, les préfaces, dossiers et autres textes de présentation accompagnant les œuvres elles-mêmes. Ils sont écrits par des spécialistes, et constituent souvent un très bon point de départ pour l’étude des œuvres.

QUELQUES PISTES POUR DES LECTURES COMPLÉMENTAIRES

Cette bibliographie constitue une première approche avant la rentrée. D’autres lectures vous seront suggérées au fil de l’année par vos professeurs.

A. Recueils et anthologies

L’exercice de la dissertation demande de pouvoir mobiliser des exemples analytiques à la fois divers (même s’il faudra nécessairement faire appel aux œuvres du programme) et pertinents.
Vous pouvez choisir de vous constituer un réservoir d’exemples à partir d’un recueil ou d’une anthologie sur le romantisme, ou bien sélectionner un ou deux auteurs dont vous approfondirez la lecture de façon personnelle et autonome afin de pouvoir mobiliser des citations et analyses précises. Ces deux démarches ne sont nullement incompatibles.

La première étape pourra consister à parcourir en bibliothèque ou au CDI un manuel de littérature destiné aux classes de lycée consacré au XIXème siècle afin de rafraîchir vos connaissances sur la période, le courant littéraire et les auteurs qui y sont rattachés :
- Littérature, textes et documents XIXème, sous la direction de Dominique Rincé et Bernard Lecherbonnier (introduction historique de Pierre Nora), Nathan.
- Itinéraires littéraires XIXème, sous la direction de Joël Dubosclard, Hatier.

Vous pourriez aussi tirer profit de la lecture d’une anthologie du romantisme comme :
- Le romantisme, Michel Forest, Anthologie par courant, éditions Beauchemin.
- Le romantisme, Sylvain Fort, Étonnants classiques, GF-Flammarion.

Vous pouvez également utiliser n’importe quel manuel de littérature du XIXe siècle présentant un choix de textes.

Pour les auteurs (l’appartenance des uns ou des autres au romantisme sera parfois discutée et nuancée pendant l’année) :
. Chateaubriand, notamment René, le Génie du christianisme et quelques pages des Mémoires d’outre-tombe
. Constant, Adolphe
. Stendhal, notamment Le Rouge et le Noir et La Chartreuse de Parme
. Goethe, Les souffrances du jeune Werther.
. Vigny, notamment Chatterton et Poèmes antiques et modernes
. Musset, notamment La Confession d’un enfant du siècle (particulièrement les chapitres 1 et 2), Lorenzaccio
. Balzac, notamment Le lys dans la vallée
. Nerval, notamment Sylvie, Aurelia, Les Chimères

On complétera avec la lecture d’autres œuvres des auteurs au programme : Les Confessions I à VI pour Rousseau, un drame romantique, un recueil poétique et un autre roman au moins pour Hugo.

Il serait également pertinent de se familiariser tant soit peu avec des auteurs du romantisme européen, notamment allemand, en lisant par exemple Goethe, Les souffrances du jeune Werther.

B. Lectures théoriques et critiques

- Sur « Le romantisme »

Manuels :
. Bruno Viard, Lire les romantismes français, PUF 2009
. Jacques Bony, Lire le romantisme, Dunod 1992, Armand Colin 2005

Textes d’époque :
. Baudelaire, l’Art romantique.
. Hugo, préface de Cromwell.
. de Staël, De l’Allemagne.
. Stendhal, Racine et Shakespeare

Ouvrages de référence :
. Paul Bénichou, Les Mages romantiques, Gallimard 1988
. Claude Millet, L’Esthétique romantique, anthologie, Presses Pocket 1991 et Le Romantisme. Du bouleversement des lettres à la France révolutionnaire, Le Livre de Poche 2007

- Sur « L’œuvre et l’auteur »

. Nadine Toursel, Jacques Vassevière, Littérature : 150 textes théoriques et critiques, Armand Colin, coll. « Cursus ». Deuxième partie : L’expérience de l’écrivain : chapitre 5 (« L’écriture et ce qui s’y joue ») ;
chapitre 6 (« L’homme et l’œuvre ») ; chapitre 7 (« L’écriture du moi »).
. Alain Brunn, L’auteur, GF Corpus
. Antoine Compagnon, Le démon de la théorie, chapitre « L’auteur »

- Sur « Littérature et savoirs »

. Nadine Toursel, Jacques Vassevière, Littérature : 150 textes théoriques et critiques, Armand Colin, coll. « Cursus ». Septième partie : Fonctions de la littérature, chapitre 27 (« Littérature et culture »).
. Antoine Compagnon, Le Démon de la théorie, chapitres 3 (« Le monde ») et 6 (« L’histoire »)
On pourra également se promener dans le site http://epistemocritique.org

On pourra lire quelques oeuvres liées à cette problématique, notamment :
. Flaubert, Bouvard et Pécuchet
. Les ouvrages des Lumières, notamment Voltaire, Dictionnaire philosophique
. Les romans de Balzac ou de Zola mettant en scène le savoir d’un spécialiste, la figure d’un expert...
On pourra également s’intéresser au mythe de Faust, pour relier les axes « romantisme » et « savoir » de façon transversale.

N.B. : Il peut être d’une grande utilité de lire d’autres textes des auteurs au programme. On lira, par exemple, avec profit des recueils poétiques de Victor Hugo (Les Orientales, Les Rayons et les ombres, Les Contemplations…) et les six premiers livres des Confessions de Rousseau. De la même manière, pour la question « Littérature et savoir », la lecture de Bouvard et Pécuchet de Flaubert serait souhaitable.

Pour les chartistes :
On complétera les éléments ci-dessus avec :
- une approche du romantisme français à partir de l’histoire des idées, grâce aux quatre volumes de Paul Bénichou, le Sacre de l’écrivain, Le Temps des prophètes, Les Mages romantiques, L’École du désenchantement, repris en Quarto, Gallimard, 2004
- une approche de l’art romantique français et européen à partir du chapitre consacré au romantisme dans n’importe quel ouvrage d’histoire de l’art, par exemple celle d’Edina Bernard et Pierre Cabane, Histoire de l’Art du Moyen-Âge à nos jours, Larousse, 2010. La particularité de ces histoires étant en général d’identifier « art » et « peinture », on cherchera aussi à se renseigner sur la musique romantique. On comparera évidemment la définition et la périodisation du romantisme en littérature et dans les autres arts, et aussi entre les différents pays.
On commencera également à chercher des œuvres d’art célèbres, picturales notamment, représentant la figure de l’écrivain et de l’artiste, et celle du scientifique. On cherchera aussi des œuvres littéraires croisant ces figures, comme l’Introduction à la méthode de Léonard de Vinci de Valéry.

LETTRES MODERNES spécialité Ulm - M. Pennanech (K1)

A. Programme
Thème : Solipsisme
Œuvres :
. Molière, Le Misanthrope, « Folio classique », éd. Jacques Chupeau, 2000, mise à jour 2013.
. Stendhal, Vie de Henry Brulard, « Les classiques du Livre de Poche », éd. Fabienne Bercegol.
. Huysmans, À Rebours, « Folio classique », éd. Marc Fumaroli, 1977, 1983.

B. Conseils
• L’essentiel est de lire les œuvres, de manière à bien les connaître, et de commencer à se constituer les premières fiches notamment sur la structure propre à chacune.
• Il est aussi utile de lire les introductions / préfaces / dossiers que les éditions prescrites proposent avant toute lecture, quitte à passer certains points trop précis, pour y revenir pendant la lecture ou après.
• Si vous souhaitez aller plus loin avant la rentrée et commencer à approfondir votre approche des œuvres, vous pouvez éventuellement lire certains volumes synthétiques de la collection « Foliothèque » : celui de Philippe Berthier sur La Vie de Henry Brulard, celui de Daniel Grojnowski sur À Rebours. Pour Le Misanthrope, l’idéal serait de lire la notice contenue dans l’excellente édition Pléiade de Georges Forestier.
• On lira enfin quelques œuvres des auteurs concernés, en particulier pour Stendhal, les autres textes plus ou moins autobiographiques (Journal et Souvenirs d’égotisme), et pour Molière tout particulièrement Tartuffe.
• Et l’on vérifiera tout de même dans une encyclopédie que l’on connaît le sens du mot « solipsisme » !

LETTRES MODERNES spécialité Lyon - M. Matteoli (K2)

Ouvrages généraux

Il importe de ficher l’un des ouvrages suivants (vous pouvez travailler en association avec des camarades et échanger vos fiches à la rentrée : le travail réalisé, ainsi mutualisé, est plus riche et c’est là un bon entraînement pour l’agrégation) :
. La poésie française du Moyen-Âge au XXe siècle de Michel Jarrety (PUF, 1997)
. Poétique du roman de Vincent Jouve (Armand Colin, coll. Cursus, 2010)
. Le théâtre est-il nécessaire ? de Denis Guénoun (Circé, 1998)

Il est tout à fait nécessaire de posséder un ouvrage plus « technique » et fondamental pour vos études :
. B. BUFFARD-MORET, Introduction à la stylistique (Armand Colin, 2010)
N.B : Dans la collection GF « Corpus » : L’Auteur, Le Personnage, La Mimèsis, La Poésie, etc. peuvent s’avérer de solides compagnons de travail (ils proposent de nombreux extraits de textes théoriques ou critiques groupés part thèmes, dessinant ainsi une constellation d’approches autour d’une même question).

Ouvrages critiques

Il importe de ficher au moins un des ouvrages de cette liste dans l’été :

. Roland BARTHES, Sur Racine (Seuil, coll. Points, 1977)
. Jean-Pascal BERTRAND, Pascal DURAND, Les Poètes de la modernité, de Baudelaire à Apollinaire (Le Seuil, coll. « Points Essais », 2006)
. Roberto CALASSO, La Folie Baudelaire (Folio, 2010)
. Jean-Pierre CHAUVEAU, Poètes et poésie au XVIIe siècle (Classiques Garnier, 2012)
. Antoine COMPAGNON, Les Antimodernes (Folio Essais, 2005)
. Florence DUPONT, L’Antiquité, territoire des écarts (Albin Michel, « Itinéraires des savoirs », 2013)
. Gérard GENETTE, Seuils (Le Seuil, coll. « Points », 1987), Figures III (Le Seuil, coll. « Points »), Figures V (Seuil, 2002)
. Henri GODARD, Une grande génération (Gallimard, 2003)
. Julien GRACQ, En lisant en écrivant (José Corti, 1980)
. Sébastien HUBIER, Littératures intimes (Armand Colin, coll. « U », 2005)
. William MARX, L’Adieu à la littérature (Minuit, 2010)
. Jean-Michel MAULPOIX, le Poète perplexe (José Corti, 2002)
. Florence NAUGRETTE, Le Théâtre romantique (« Points », Seuil, 2001)
. Thomas PAVEL, L’Art de l’éloignement (Folio Essais, 1996)
. Pierre PACHET, Les baromètres de l’âme (Hachette Littératures « Pluriel », 2001)
. Philippe SELLIER, Essais sur l’imaginaire classique (Champion « Classique », 2005)
. Léo SPITZER, Études de style (Gallimard, coll. « TEL », 1970)
. Georges STAROBINSKI, L’œil vivant (Gallimard coll. « TEL », 1999)
. Paul VALÉRY, Variétés (Folio Essais)
. Louis VAN DELFT, Les Moralistes, une apologie (Folio Essais, 2005)
. Alain VIALA, La France galante (PUF, 2008)
N.B : pour lire et se nourrir de façon plus « ludique » : les correspondances d’écrivains : Mme de Sévigné, Diderot (Lettres à Sophie Volland), Stendhal (Aux âmes sensibles, lettres choisies, Folio), Mallarmé (Correspondance, lettres sur la poésie, Folio) Flaubert, Valéry (Folio) ; les journaux (Stendhal, Léautaud, Gide / Folio) ; ou bien les autobiographies (Gide, Beauvoir / Folio) ou encore les entretiens (Breton / Folio Essais).

L’épreuve orale d’admission

Lire les œuvres dès maintenant, en respectant les éditions demandées :
Shakespeare : Othello (Folio Théâtre)
Voltaire : Zaïre (Folio Théâtre)

Écrire

Il faut beaucoup recopier (au sens littéral) dans un « cahier de vacances », pour se faire un style correct, précis et sobre. Recopiez, ainsi, des passages qui vous plaisent dans les ouvrages ou articles que vous lisez, lettre de Stendhal ou jugement de Barthes.
Imposez-vous (car il faut se l’imposer), chaque jour, au moins dix lignes (ou dix minutes) de recopiage. Cela contribuera à polir votre expression écrite et à l’enrichir, pourvu que l’exercice soit régulier – surtout si, en plus, vous réutilisez en essais personnels (ou journaux ?) les expressions, tournures ou lexique découverts en recopiant.

Lire

Il est important de lire beaucoup durant l’été car vous n’en aurez guère le temps durant l’année de K, et ce d’autant plus que les cours de spécialité, chaque semaine, vous obligeront à aller voir l’œuvre dont nous étudierons un extrait. Aucun ouvrage de fiction en langue française ne vous est cependant conseillé ; vous aurez, déjà, à lire ceux du tronc commun de Lettres, et vous saurez bien trouver seuls les autres, tant dans les lectures mentionnées ou découvertes durant l’année d’hypokhâgne (et toujours repoussées) que parmi les envies que la lecture des critiques aura peut-être fait naître.
Je vous propose cependant quelques ouvrages traduits de la littérature mondiale, de préférence contemporaine : les étudiants de Lettres modernes – vous vous en apercevrez en préparant l’oral d’admission à l’ENS-Lyon – sont souvent amenés à être comparatistes. Et l’exercice de la version depuis une langue étrangère – qu’elle soit vivante ou morte –, est primordiale à l’agrégation de Lettres modernes : la qualité de la traduction aussi…

. Bohumil HRABAL [ex-Tchécoslovaquie] Moi qui ai servi le roi d’Angleterre (Poche Biblio)
. Thomas BERNHARD [Autriche], Maîtres anciens (Gallimard)
. Richard BRAUTIGAN [U.S.A], Mémoires sauvés du vent (10/18)
. Martin AMIS [Angleterre], La Flèche du temps (10/18)
. Mario VARGAS LLOSA [Pérou], La Tante Julia et le scribouillard (Folio)
. Javier MARIAS [Espagne], Un cœur si blanc (Rivages / Poche)
. Yi MUNYOL [Corée du sud], Le Poète (Actes Sud)
. Arno SCHMIDT [ex-Allemagne de l’ouest], Scènes de la vie d’un faune (Tristram « Souple »)
. Antonio TABUCCHI [Italie], Pereira prétend (10/18)

Des sites

Je vous conseille de vous rendre régulièrement sur ces sites pour vos recherches et de ne pas hésiter à ficher les articles – ou les passages d’articles – que vous y lirez (en général, leur consultation est gratuite, sauf mention).
Ils sont le fait d’universitaires qui écrivent – et donc cherchent – aujourd’hui ; ils vous prépareront donc aux problématiques qui se posent dans l’étude de la littérature aujourd’hui.

Vous ficherez un article extrait de la liste ci-dessous ou n’importe quel autre à votre guise.

- Sur le site de Fabula.org, vous trouverez (onglet « Atelier de création littéraire ») de très nombreux articles, courts ou plus longs, émanant d’universitaires engagés dans des recherches.
Exemples :
http://www.fabula.org/atelier.php?Les_Fictistes_et_les_Factistes
http://www.fabula.org/atelier.php?Celine_aujourd%27hui
Sur ce site, il peut être intéressant d’aller arpenter l’onglet « LHT », revue en ligne de Fabula ; 13 numéros sont parus et on y trouve par exemple, entre beaucoup d’autres, cet article de Gilles Philippe concernant la notion de « style » :
http://etudes-romantiques.ish-lyon.cnrs.fr/wa_files/G_Philippe.pdf

- Sur le site de Persée.fr, vous trouverez de nombreuses revues :

L’information grammaticale (avec en exemple un article sur la ponctuation et l’ailleurs :
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/igram_0222-9838_2004_num_102_1_2560

Littérature (avec en exemple un article de Laurent Jenny sur Sartre et Venise… :
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/litt_0047-4800_2005_num_139_3_1899

Romantisme (avec en exemple un article de Philippe Hamon sur la ville en littérature :
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/roman_0048-8593_1994_num_24_83_5930

- Sur le site de Cairn.info, vous trouverez également de nombreuses revues :

L’information littéraire (avec en exemple un article de Marc Hersant sur le Dictionnaire philosophique de Voltaire :
https://www.cairn.info/revue-l-information-litteraire-2008-4-page-11.htm

Littératures classiques, excellente revue consacrée au XVIIe siècle (avec en exemple un article de Claudine Nédelec sur la réécriture burlesque dans le roman de cette période)
https://www.cairn.info/revue-litteratures-classiques1-2011-1-page-125.htm

- N.B : Poétique et La Revue d’histoire littéraire de la France sont deux très bonnes publications mais dont la consultation des articles, au contraire des sites précédents, est payante (5€ par article).
Il reste la solution de l’université de Bourgogne, car la B2i (= bibliothèque de Lettres) est abonnée à ces deux revues et vous pouvez donc les y consulter, photocopier les articles qui vous intéressent, voire emprunter les dites revues pour un temps court.

- Enfin, le site suivant présente bien des articles intéressants…
http://narratologie.revues.org/6906
… comme celui-ci par exemple :
http://narratologie.revues.org/6952

- Il existe des sites consacrés à un écrivain, par exemple
http://associationclaudesimon.org

Enfin, pour ceux qui …

Pour ceux qui ont compris que l’étude de la littérature était une étude de la langue française dans toutes ses dimensions (synchronique et diachronique), voici quelques ouvrages passionnants :
. Alain REY (dir.), Dictionnaire étymologique de la langue française (Le Robert éditions)
. Alain REY, À mots découverts (Robert Laffont, 2006)

Et pour ceux qui commenceraient à se douter que la langue française n’est pas seule :
. Claude HAGÈGE, Dictionnaire amoureux des langues (Plon/Odile Jacob, 2009)

LANGUES ANCIENNES  K1 ET K2 - Mme Perreton, Mme Sorgue

POUR LES FUTURS LATINISTES DE K1 ET DE CHARTES :

Rappel du thème au programme : ÉLOGE ET BLÂME (voir la lettre de cadrage du jury)

Votre travail estival consiste essentiellement à réviser la morphologie du latin et faire du petit latin.

-  Pour cela, vous pouvez reprendre votre grammaire, consolider votre niveau en travaillant avec l’ouvrage de Jean-Michel FONTANIER, Le Latin en quinze leçons, éd. P.U.R. (Presses Universitaires de Rouen) ; le livre comporte des exercices corrigés et des versions à difficulté graduée avec corrigé détaillé.

-  Pour joindre l’utile à l’agréable, vous pourrez lire, de préférence en version bilingue latin-français, la comédie Les Adelphes de Térence et la Biographie d’Agricola de Tacite (œuvres au programme du concours d’entrée à L’E.N.S. de Lyon).
Exemple de site où l’on trouve des œuvres latines en version bilingue : http://agoraclass.fltr.ucl.ac.be/concordances/intro.htm

Vous devez tous avoir en votre possession une grammaire, et un dictionnaire (le grand Gaffiot si possible).

ANGLAIS  K1  LV1 et LV2 - Mme Gaborit

Pour les étudiants non-spécialistes en A/L comme pour ceux en section chartes, il s’agit de préparer des épreuves hors-programme :

- épreuve écrite commune à tous les étudiants non-spécialistes :
commentaire et traduction d’une partie ou de la totalité d’un texte d’auteur (littérature, civilisation, histoire des idées) tiré d’une période s’inscrivant du XIXe siècle à nos jours.

- épreuve orale :
École nationale des chartes : analyse et commentaire d’un texte littéraire en prose ou d’un article de presse.
ENS Ulm : commentaire d’un texte littéraire écrit entre le XVIème et le XXIème siècles.

Ouvrage obligatoire :
Si ce n’est pas déjà le cas, vous devrez être en possession dès la rentrée d’un dictionnaire unilingue anglais. Vous utiliserez ce dictionnaire pour les versions et commentaires à préparer à la maison et sur table comme au concours.
Dictionnaire autorisé pour l’épreuve écrite d’admissibilité :
. Concise Oxford English Dictionary, publié par Oxford University Press. Edition recommandée : 11ème édition revue.

Ouvrages recommandés :
Il est essentiel de posséder un manuel de grammaire auquel vous pourrez vous reporter afin de mieux préparer versions et commentaires. Voici quelques ouvrages adaptés à vos besoins :
. M. MALAVIEILLE et W. ROTGE, Maîtriser la grammaire anglaise lycée et université : pour mieux communiquer à l’écrit et à l’oral, Hatier.
. M. MALAVEILLE, W. ROTGE, Bescherelle anglais : la grammaire, Hatier.
. A.J. THOMPSON and A.V MARTINET, A Practical English Grammar, Oxford University Press (ouvrage intégralement rédigé en langue anglaise et donc très utile pour acquérir le vocabulaire nécessaire à la formulation de micro-analyses en commentaire littéraire).

De plus, comme la maîtrise de la grammaire et de la conjugaison en langue française est indispensable en version, il est également essentiel de disposer d’un ouvrage de type Bescherelle.

Conseils de lecture :
Je vous recommande vivement de lire et étudier l’ouvrage suivant :
. David LODGE, The Art of Fiction, 1992.
Cet ouvrage comprend 50 chroniques courtes. Chaque chapitre est consacré à un procédé d’écriture ou à un thème littéraire et s’organise ainsi : un ou plusieurs extraits d’œuvres littéraires en langue anglaise, présentation du thème ou du procédé, commentaire du ou des extraits proposés en début de chronique et enfin parallèles éventuellement proposés avec d’autres œuvres.
Cet ouvrage va ainsi vous permettre d’étoffer vos connaissances en théorie littéraire et en littérature anglophone afin d’aborder sereinement la rentrée.
Je vous conseille d’élaborer des fiches contenant les définitions, références et citations les plus intéressantes.

Dans cette même logique d’étoffement de votre culture littéraire anglo-saxonne, je vous encourage à parcourir des anthologies comme les suivantes (disponibles en bibliothèque) :
. Françoise GRELLET, Literature in English : anthologie des littératures du monde anglophone, Hachette Supérieur, 2008.
. Peggy CASTEX, Alain JUMEAU, Les Grands classiques de la littérature anglaise et américaine, Hachette Supérieur, 2007.
. Françoise GRELLET, An Introduction to American Literature, Hachette Supérieur, 2009.
. Pierre LAGAYETTE, Histoire de la littérature américaine, Hachette Supérieur, 2001.
. Élisabeth ANGEL-PEREZ, Histoire de la littérature anglaise, Hachette Supérieur, 2000.

Pour les étudiants préparant l’École nationale des chartes, les IEP, les écoles de commerce, les écoles de journalisme, le CELSA, etc. je vous conseille de lire chaque semaine un ou plusieurs articles issus des grands titres de la presse anglophone :
. The Guardian : http://www.theguardian.com/uk
. The New York Times : http://www.nytimes.com/
The Economist (en particulier les rubriques nommées « Bagehot » sur la politique britannique et « Lexington » sur la politique américaine) : http://www.economist.com/
Voici quelques titres dont sont extraits de nombreux sujets donnés à l’oral à l’École nationale des chartes : The Times, The Observer, The Herald Tribune, The New Yorker, Time, Vanity Fair, The New York Review of Books, etc.

Afin de perfectionner vos capacités de compréhension et vos connaissances phonologiques, vous pouvez également écouter des podcasts sur les radios suivantes :
. NPR News http://www.npr.org/ (All Things Considered, Morning Edition, Talk of the Nation, etc.)
. BBC News http://www.bbc.com/news (World Service Radio, You and Yours, etc.)

Je vous invite enfin à lire une ou plusieurs œuvres intégrales pour le plaisir et éventuellement à prendre en notes les structures intéressantes et le vocabulaire nouveau.
Voici une liste non exhaustive d’ouvrages (en .pdf).

Bonnes lectures et bonnes vacances !

ANGLAIS  K2 LV1 - M. Billiard

Anglais K2 cours commun et spécialité

Pour tous les élèves de K2 spécialistes ou non-spécialistes, l’épreuve écrite consiste en un commentaire et une traduction d’une partie d’un texte d’auteur (littérature, civilisation, histoire des idées) d’une période couvrant le début du XIXème siècle à nos jours. L’épreuve orale des non-spécialistes ayant choisi l’anglais à l’oral du concours, comme l’une des deux épreuves orales des spécialistes, consiste en une synthèse suivie d’un ’commentaire’ portant sur un texte récent de la presse anglaise ou américaine.

Ouvrage obligatoire
Si ce n’est pas déjà le cas, vous devrez être en possession dès la rentrée d’un dictionnaire anglais. Le seul dictionnaire autorisé pour l’épreuve écrite d’admissibilité est le Concise Oxford English Dictionary, publié par Oxford University Press. Édition recommandée : 11ème édition revue.

Ouvrages recommandés
Il est essentiel de posséder un manuel de grammaire anglaise pour les versions et les commentaires. Voici quelques ouvrages utiles :

• M. MALAVIEILLE , W. ROTGE, Bescherelle anglais : la grammaire, Hatier.
• J. MARCELLIN, M. RATIÉ, Grammaire de l’anglais, Robert et Nathan.
• P. LARREYA & C. RIVIÈRE, Grammaire explicative de l’anglais, Longman.
• A.J. THOMPSON & A.V. MARTINET, A Practical English Grammar, Oxford University Press.

Lecture obligatoire à effectuer avant la rentrée
• David LODGE, The Art of Fiction, 1992.
Cet ouvrage comprend 50 chroniques courtes. Chaque chapitre est consacré à un procédé d’écriture ou à un thème littéraire et s’organise ainsi : un ou plusieurs extraits d’œuvres littéraires en langue anglaise, présentation du thème ou du procédé, commentaire du ou des extraits proposé(s) en début de chronique, et enfin parallèles éventuellement proposés avec d’autres œuvres.
Cet ouvrage est destiné à vous permettre d’étoffer vos connaissances en théorie littéraire et en littérature de langue anglaise.

Lectures conseillées
Dans cette même logique d’étoffement de votre culture littéraire, il vous est recommandé de parcourir des anthologies telles les suivantes :

• Françoise GRELLET, Literature in English : anthologie des littératures du monde anglophone, Hachette Supérieur, 2008.
• Peggy CASTEX, Alain JUMEAU, Les Grands classiques de la littérature anglaise et américaine, Hachette Supérieur, 2000.
• Pierre LAGAYETTE, Histoire de la littérature américaine, Hachette Supérieur, 2001.
• Elisabeth ANGEL-PEREZ, Histoire de la littérature anglaise, Hachette Supérieur, 2000.

Pour les élèves qui choisiront l’option anglais à l’oral du concours, mais aussi ceux qui préparent les IEP, les écoles de commerce ou de journalisme, il fortement conseillé de lire chaque semaine un ou plusieurs articles issus des grands titres de la presse de langue anglaise : The Guardian ; The New York Times ; The Economist ; The Times ; The Observer ; The Herald Tribune ; Time Magazine, etc.

Pour les spécialistes d’anglais uniquement

La 2ème épreuve d’anglais à l’oral est une explication de texte portant sur un passage d’une des œuvres au programme. Les trois œuvres au programme du concours 2018 sont les suivantes :

• T.S. ELIOT, Selected Poems, Faber & Faber, Londres, 2009, ISBN : 9780571247059.
Selection : The Love Song of J. Alfred Prufrock (p.11-16) ; Portrait of a Lady (p. 17-21) ; Preludes (p. 22-24) ; Rhapsody on a Windy Night (p. 25-27) ; Gerontion (p. 31-33) ; Sweeney Erect (p. 36-37) ; The Hippopotamus (p. 40-41) ; Sweeney among the Nightingales (p. 46-47) ; The Waste Land - The Burial of the Dead (p.49-53) ; The Hollow Men (p. 77-80) ; Ash Wednesday (p. 83-93) ; Marina (p. 103-104).

• Michael CUNNINGHAM, The Hours, Picador USA, New York,2000, ISBN:9780312243029

• William SHAKESPEARE, The Merchant of Venice, ed. Jay L. Halio, OUP Oxford, 2008, ISBN : 9780199535859

ALLEMAND LV1 et LV2 K1 et K2 - M. Picard

Profitez des vacances pour lire ce que vous aimez, que ce soit de la littérature classique ou très contemporaine, de la poésie baroque ou un roman policier. Plus vous lirez en allemand, plus le travail durant l’année qui vient sera facilité.

Les dictionnaires, manuels de grammaire et de vocabulaire (Vox) de l’année dernière doivent être conservés (et être utilisés abondamment). Prévoir des achats éventuels de manuels à la rentrée.

ITALIEN  K1 et K2 - Mme Lukowiak

Il est important de ne pas perdre les acquis de l’année précédente, pour cela il me semble plus que profitable de travailler régulièrement :

1) le thème et surtout la version (de très bons ouvrages avec explications grammaticales sont disponibles dans le commerce et à la B.U mais aussi en travaillant à partir de classiques dont vous pouvez trouver des traductions en italien en livres d’occasion).Fixez-vous des objectifs raisonnables (1 version/semaine par exemple).

2) lire la presse régulièrement sur des sites tels que www.larepubblica.it .

3) vous plonger dans une anthologie des auteurs italiens, je vous recommande Anthologie de la littérature italienne volume 3, XIX-XXème par Jean-Luc Nardone, Université Toulouse-Le Mirail.
Et bien sûr lire des romans ! Classiques ou très récents. Pensez à Benni, Ammaniti, Calvino, Buzzati, les nouvelles de Moravia, etc. Le choix est vaste et en fonction de vos goûts peut être très plaisant.

4) Regardez des films italiens en V.O (disponibles dans de nombreuses bibliothèques de ville ou en regardant la télévision sur internet).

Fichez toutes vos lectures, les auteurs, les réalisateurs, les points de grammaire nouveaux, etc.

Toutes ces activités sont faciles à mettre en œuvre, choisissez des ouvrages et des films qui vous paraissent plaisants pour joindre l’utile à l’agréable, et profitez (quand même !) de vos vacances que je vous souhaite excellentes.

PHILOSOPHIE  K1 et K2 - M. Dumont et M. Dubois

La morale (cours commun de K1 et K2)

« La morale » est le champ de l’année à venir. C’est un champ à la fois très large et très circonscrit : ce qui veut dire que l’essentiel est l’appropriation de quelques textes classiques et de quelques thèses bien comprises. La « morale » est un terme aujourd’hui un peu désuet : « faire la morale » évoque la grisaille de l’ennui ou quelque personnage à la fois sévère et ridicule. On préfère au mot de « morale » le mot d’« éthique », qui est plus chic. On peut monter une différence entre les deux mots et significations, mais c’est rigoureusement la même chose, sauf à considérer que dans un cas, on parle en provenance du latin, dans l’autre du grec. Mais pour une fois, latin et grec parlent de concert.
Une bibliographie plus ample sera fournie à la rentrée. On donne ici les textes les plus classiques, assortis parfois de textes d’histoire de la philosophie qui peuvent y introduire. Sans doute trois pôles devraient s’organiser dans votre esprit : les (le pluriel est essentiel) morales antiques, Spinoza et Kant.
Suivant une tradition bien établie, sans doute M. Dumont insistera, en première partie du cours, sur Platon, et M. Dubois sur Aristote. Mais l’un et l’autre vous conseillent de mettre votre nez, au moins, dans la République, en insistant sur son entame, les livres I et II, et dans l’Éthique à Nicomaque. Ce sont de saines lectures de vacances, qui, sur la plage, vous distingueront à coup sûr :

Platon : République
           Phédon
           Gorgias
           Philèbe

Aristote : Éthique à Nicomaque

Épicure : Lettres et maximes

Épictète : Manuel
              Entretiens

Sénèque : La vie heureuse
               Lettres à Lucilius

Aubenque : La prudence chez Aristote
Canto-Sperber : Éthiques grecques

Descartes : Discours de la méthode
                Lettres à Elizabeth
                Les passions de l’âme
Rodis-Lewis : La morale de Descartes

Spinoza : Éthique
              Lettres sur le mal
Deleuze : Spinoza, philosophie pratique

Rousseau : Discours sur l’origine de l’inégalité
                La profession de foi du vicaire savoyard, in L’Émile

Kant : Fondements de la métaphysique des mœurs
         Critique de la raison pratique
         Métaphysique des mœurs, doctrine de la vertu
Alquié : Leçons sur Kant, la philosophie pratique
Le Quan : La philosophie morale de Kant

Hegel : Principes de la philosophie du droit

Nietzsche : Par delà bien et mal
                Généalogie de la morale

Freud : Malaise dans la culture

Sartre : Cahiers pour une morale

Lévinas : Totalité et infini

PHILOSOPHIE spécialité Lyon - M. Dubois (K2)

Les thèmes : Le Phénomène, L’Éducation

Beau programme cette année. Nous commencerons par le phénomène. Le gros du cours se consacrera au concept de phénomène chez Kant et Husserl. Donc, pour y préparer, la meilleure chose à faire est que vous vous mouviez en tous sens, d’abord, dans la Critique de la raison pure. Je sais que c’est difficile ; aussi, vous pouvez vous aider du texte sur la Critique… qui se trouve dans le tome II des Leçons de métaphysique allemande de J. Ryvelaigues, qui est un miracle de didactisme. Pour Husserl, il est difficile de trouver une orientation : je vous conseille deux textes : d’abord L’idée de la phénoménologie, petit texte de 1907, et les Méditations cartésiennes. Ça suffira amplement pour commencer.

Quant à l’éducation : commencez d’abord par l’Histoire de l’éducation dans l’antiquité, I et II, de Marrou, et l’Éducation de l’homme moderne, de Garin. Ça formera un cadre. Puis :
Platon : Protagoras
           République
Rousseau : Émile
Locke : Propos sur l’éducation
Kant : Propos sur l’éducation

Les textes

Hegel : Introduction manuscrite de 1830-1831, pages 52-109, in La philosophie de l’histoire, en Pochothèque.
Sur Hegel ? Sur notre texte, il faut lire absolument le livre de Bouton, Le procès de l’histoire. Vous pouvez aussi regarder le livre de D’hondt, Hegel, philosophe de l’histoire vivante. Les livres sur Hegel sont plus nombreux que les poils sur un chien, ils sont souvent pure et simple répétition. Si vous avez besoin d’une introduction degré zéro, lisez le livre de Châtelet : Hegel. Le meilleur, mais difficile, livre français sur Hegel est le livre de G. Lebrun : La patience du concept.

Marc-Aurèle : Les pensées, en G-F (la traduction date un peu).
Pour le stoïcisme en général, regardez Le livre de Long et Sedley : Les philosophies hellénistiques, tome II : le stoïcisme.
Le spécialiste de Marc-Aurèle est P. Hadot, deux livres, avec une priorité au premier : La forteresse intérieure – introduction aux Pensées de Marc-Aurèle (qui vient de reparaître en poche) et Discours et mode de vie philosophique.

HISTOIRE (Tronc commun) - Mme Jeanne (K1) et M. Keck (K2)

La question d’histoire contemporaine pour le concours 2018 est :
Les États-Unis et le monde de la doctrine de Monroe à la création de l’ONU (1823-1945).

La première chose à faire est de prendre connaissance de la lettre de cadrage publiée par le jury.
Il apparaît clairement qu’une connaissance solide de l’histoire intérieure des États-Unis dans ses grandes lignes doit être préalablement acquise. Cette approche peut se faire à l’aide d’un manuel comme :
Jacques PORTES, Histoire des États-Unis de 1776 à nos jours, Armand Colin, Collection U, Paris, 2010, 408 p.
C’est ce manuel qui doit constituer la base de votre travail cet été. Pour vérifier la solidité de vos connaissances, un test (dont la note sera intégrée dans la moyenne du premier semestre) sera organisé à la rentrée.

Concernant plus précisément le sujet, il existe deux manuels qui couvrent votre période :
Aïssatou SY-WONYU, Les États-Unis et le monde au 19e siècle, Armand Colin, Paris, 2004, 314 p.
Yves-Henri NOUAILHAT, Les États-Unis et le monde au 20e siècle, Armand Colin, Paris, 1997, 2000, 2003.
Attention : L’édition la plus récente (2015) est sortie sous un titre différent :
Yves-Henri NOUAILHAT, Les États-Unis et le monde de 1898 à nos jours, Armand Colin, Paris, 2015, 364 p.
Mais vous pouvez utiliser indifféremment l’une ou l’autre de ces éditions, puisque leur contenu est identique en dehors d’une actualisation qui ne vous concerne pas.
Si vous pouvez dès cet été commencer à ficher ces deux ouvrages et/ou d’autres cités dans la bibliographie qui accompagne la lettre de cadrage, ce sera une avance confortable pour vous, l’idée étant de consacrer le cours essentiellement à une approche thématique.

NB : La bibliographie succincte proposée dans la lettre de cadrage indique que plusieurs ouvrages sont disponibles sur Cairn. En réalité, les ouvrages indiqués comme accessibles, soit ne le sont pas du tout, soit uniquement pour de brefs extraits et titres des chapitres. Par ailleurs, il faut, pour accéder à la lecture d’ouvrages, disposer d’une formule d’abonnement que le lycée n’a pas souscrite en raison de son coût.

Voici par ailleurs quelques éléments d’une filmographie pour enrichir votre culture générale sur le programme :

Naissance d’une nation (The Birth of a Nation), D. W. Griffith, 1915.
Vers sa destinée (Young Mister Lincoln), John Ford, 1939.
L’Émigrant (the Immigrant), court métrage de Charlie Chaplin, 1917.
The Immigrant, James Gray, 2013.
America, America, Elia Kazan,1963.
Gangs of New York, (Les Gangs de New York au Québec), Martin Scorsese, 2002.
Les 55 Jours de Pékin (55 Days at Peking), Nicholas Ray, 1963.
La Canonnière du Yang-Tse (The Sand Pebbles), Robert Wise, 1966.
Les Sacrifiés (They Were Expendable), John Ford et Robert Montgomery, 1945.
La captive aux yeux clairs (The Big Sky), Howard Hawks, 1952.
Les forçats de la gloire (The Story of G.I. Joe), William Wellman, 1945.
La Chevauchée fantastique (Stagecoach), John Ford, 1939.
La flèche brisée (Broken Arrow), Delmer Daves, 1950.
Alamo (The Alamo), John Wayne, 1960.
Soldat bleu ou Le Soldat bleu (Soldier Blue), Ralph Nelson, 1970.
Il était une fois dans l’Ouest (C’era una volta il West), Sergio Leone, 1968.
Il était une fois la révolution (Giù la testa ; Duck, You Sucker, puis : A Fistful of Dynamit), Sergio Leone, 1971.
Il était une fois en Amérique (Once Upon a Time in America), par Sergio Leone, 1984.
Jeremiah Johnson, Sydney Pollack, 1972.
Danse avec les loups (Dances with Wolves), Kevin Costner, 1990.
Sergent York (Sergeant York), Howard Hawks , 1941.
Le temps d’aimer et le temps de mourir (A Time to Love and a Time to Die), Douglas Sirk, 1958.
Un Américain à Paris (An American in Paris), Vincente Minnelli, 1951.
L’Extravagant Mr Ruggles (Ruggles of Red Gap), Leo McCarey, 1935.
Reds, Warren Beatty, 1981.
Les Horizons perdus (Lost Horizon), Frank Capra, 1937.
Monsieur Smith au Sénat (Mr. Smith Goes to Washington), Frank Capra, 1939.
Frontière chinoise (7 Women), John Ford, 1966.
Dieu seul le sait (Heaven Knows, Mr. Allison), John Huston,1957.
Casablanca, Michael Curtiz, 1942.
Iwo Jima (Sands of Iwo Jima), Allan Dwan, 1949.
Lettres d’Iwo Jima (Letters from Iwo Jima), Clint Eastwood, 2006.
Mémoires de nos pères (Flags of Our Fathers), Clint Eastwood, 2006.

Bon travail et bon courage !

HISTOIRE spécialité Ulm - K1 - M. Vuillaume

Le thème retenu pour le concours de 2018 est le suivant : Les guerres de religion en France (1559-1629). Cette épreuve est une épreuve d’oral, que passent donc uniquement les candidats admissibles. Mais elle redeviendra épreuve d’écrit à partir du concours de 2019. Cette épreuve est une épreuve de commentaire de documents (de textes dans la grande majorité des cas) et fait l’objet de trois heures hebdomadaires de cours pour les élèves spécialistes d’histoire.

La question au programme est une question à la fois classique et complexe : elle porte sur une période courte mais particulièrement dense, période au cours de laquelle le royaume de France a connu un grand nombre d’affrontements particulièrement sanglants.

Pour aborder la question, il faut d’abord se reporter à la lettre de cadrage rédigée par le jury, lettre qui présente la manière dont le jury conçoit la question et précise ce qu’il attend des candidats.

Il faut ensuite se familiariser avec l’histoire générale de la France des XVIème et XVIIème siècles, dans les limites chronologiques du programme ; parmi les nombreux manuels généraux possibles, je conseille celui de Nicolas LE ROUX (dir. Joël CORNETTE) : Les guerres de religion (1559-1629), tome ad hoc de l’Histoire de France publiée chez Belin. Un des buts de cette lecture consistera à se repérer dans la chronologie des huit guerres de religion et des édits qui, en principe, y mettaient fin.

Ensuite, lire le très bon Que sais-je ? du même auteur : Nicolas LE ROUX, Les guerres de religion, PUF, 2016. Petit ouvrage très clair et très synthétique, particulièrement utile pour le concours.

Enfin, il est indispensable d’acquérir une bonne connaissance du protestantisme, mais aussi du catholicisme de la France moderne ; à cette fin, on peut se reporter à nouveau à deux Que sais-je ? : Histoire du catholicisme, de Yves BRULEY (PUF, QSJ n° 365) et Histoire du protestantisme, de Jean BAUBÉROT (PUF, QSJ n° 427). On peut également, dans une perspective plus large et plus ambitieuse, travailler l’Histoire de la France religieuse, dir. Jacques LE GOFF et René REMOND, éd. du Seuil, qui comprend 4 tomes couvrant la question religieuse de la Gaule au XXème siècle (c’est le tome 2, sous la direction de François LEBRUN, qui concerne la question du concours).

Bon travail, et donc bonnes vacances à tous.

HISTOIRE spécialité Lyon - K2 - Mme Becquet

Le programme de l’année scolaire 2017-2018 comporte une question d’histoire grecque et une question de moderne. Nous commencerons par la question de moderne, mais il n’est pas interdit de commencer à regarder les manuels de la question d’histoire grecque.

Économie et société en France (1600-1715)

Pour bien maîtriser la question, il vous faut commencer par un manuel général sur le XVIIe siècle. Je vous recommande donc de ficher et d’apprendre :
. Nassiet, Michel : La France au XVIIe siècle : société, politique, cultures, Paris, Belin « sup », 2006

Pour approfondir la question, vous pouvez avoir recours à des manuels spécialisés :
. Bayard, Françoise et Guignet, Philippe : L’économie française, Paris, Ophrys, 1991
. Constant, Jean-Marie : La société française, Paris, Ophrys, 1994
. Terrier, Didier : Histoire économique de la France d’Ancien Régime, Paris, Hachette, « Carré », 1999

Certains livres, un peu anciens, demeurent cependant des classiques sur la période et, sans les ficher intégralement, ils feront de bonnes lectures d’approfondissement :
. Bercé, Yves-Marie : La naissance dramatique de l’absolutisme, Paris, Seuil, Points, « Nouvelle histoire de la France moderne », 1992
. Goubert, Pierre : Louis XIV et vingt millions de Français, Paris, Pluriel, 2010
. Lebrun, François : La puissance et la guerre, Paris, Seuils, Points, « Nouvelle histoire de la France moderne », 1992

Les Grecs et les autres, VIe-IVe siècles

Il n’existe pas de manuel portant entièrement sur le sujet. Il est en outre absolument nécessaire que vous connaissiez les bases de la période. Il vous faudra donc ficher et apprendre un manuel plus général, en ne retenant bien évidemment que ce qui concerne notre période d’étude. Le manuel le plus utile est :

. Amouretti, Marie-Claire ; Jockey, Philippe ; Ruzé, François : Le monde grec antique, Paris, Hachette Supérieur, 2011
Vous pouvez aussi consulter :
. Brun, Patrice : Le monde grec à l’époque classique, Paris, A. Colin, U, 2016

Vous pouvez également consulter la lettre de cadrage de ces programmes publiée par le jury.

HISTOIRE MÉDIÉVALE (École nationale des chartes) - K1 - Mme Jeanne

La France du XIIIe siècle au XVe siècle

Ce programme d’histoire médiévale correspond à la fois au programme de la sixième épreuve écrite d’admissibilité (option 2 à choisir : version de LVE 2 ou composition d’histoire médiévale) et au programme de la première épreuve orale d’admission (obligatoire).
La lettre de cadrage proposée par le jury est cette année très brève : la question porte en effet sur une période plus courte que celles des années précédentes, mais englobe tous les aspects de celle-ci.

Pour aborder la question dès cet été, et vous familiariser avec l’histoire générale de la France du XIIIe au XVe siècle, vous commencerez par des manuels généraux (lecture avec prise de notes) :
. CLAUSTRE, Julie, La fin du Moyen Âge, Paris, Hachette supérieur, « Carré histoire », 2015.
. GAUVARD, Claude, La France au Moyen Âge du Ve au XVe siècle, Paris, PUF, 1996, dernière rééd. 2014.

Les deux tomes richement illustrés de l’Histoire de France publiée chez Belin seront très utiles :
. CASSARD, Jean-Christophe, L’âge d’or capétien, 1180-1328, Paris, Belin, 2011.
. BOVE, Boris, Le temps de la Guerre de Cent Ans, 1328-1453, Paris, Belin, 2009.

Pour une prise en main des outils de travail , vous consulterez les ouvrages suivants :
-  Atlas historiques permettant de maîtriser les repères territoriaux et chronologiques :
. DESTEMBERG, Antoine, Atlas de la France médiévale. Hommes, pouvoirs et espaces, du Ve au XVe siècle, Paris, Autrement, 2017.
. GUYOTJEANNIN, Olivier, Atlas de l’histoire de France. La France médiévale, Paris, Autrement, 2005.

-  Dictionnaires :
. BALARD, Michel (dir.), LAURIOUX, Bruno, LE JAN, Régine, LE MENÉ, MICHEL, Dictionnaire de la France médiévale, Paris, Hachette, 2003.
. FAVIER, Jean, Dictionnaire de la France médiévale, Paris, Fayard, 1993.
. GAUVARD, Claude, de LIBERA, Alain, ZINK, Michel (dir.), Dictionnaire du Moyen Âge, Paris, PUF, 2002.

Enfin, faites preuve de curiosité intellectuelle : le Moyen Âge se découvre aussi à travers la fréquentation des bibliothèques municipales, des musées, la visite d’édifices civils ou religieux, en Bourgogne ou ailleurs.
Ne négligez pas les ressources en ligne (l’émission « La fabrique de l’histoire », sur France Culture, en podcast, ou le site menestrel.fr).

Bonnes lectures et bel été !

HISTOIRE MODERNE (École nationale des chartes) - K1 - M. Keck

La France et la guerre (1515-1815) (question pour les concours 2017 et 2018)

Le programme d’histoire moderne porte sur une période s’inscrivant entre les guerres d’Italie et 1815. Outre les questions proprement militaires (guerres déclarées ou subies par la France, luttes civiles, buts de guerre, manières de faire la guerre et leurs évolutions, financement de la guerre, etc…), il convient de s’intéresser à la place de la guerre dans la société et notamment dans la construction de l’État.
Cela implique donc à la fois une bonne connaissance des événements militaires de l’histoire de France et leurs acteurs (batailles, traités, géographie militaire) et une réflexion ample sur le rôle de la guerre au centre des évolutions politiques, sociales et culturelles.
La lettre de cadrage publiée par le jury présente la question et propose une bibliographie.
Une première approche générale de la période est indispensable. On peut utiliser un manuel comme :
BÉLY, Lucien, La France moderne, 1498-1789, PUF, nombreuses éditions.
À compléter pour la période révolutionnaire et impériale par :
JESSENNE Jean-Pierre, Révolution et Empire, 1783-1815, Hachette Supérieur, plusieurs éditions, la plus récente en format de poche.

GÉOGRAPHIE Ulm - K1 - M. Jégou

Les espaces publics dans le monde

Le sujet de Géographie du concours d’Ulm 2018 est doublement ouvert.  Sur les différents aspects de la géographie d’une part, géographie urbaine, sociale, culturelle, politique, du tourisme,…
À travers la diversité des situations d’un continent et d’un espace culturel à l’autre, d’autre part.
Il ne s’agit donc pas de se noyer dans les informations, mais de cibler certains thèmes significatifs.

Pour commencer, le petit livre de Thierry PAQUOT, L’espace public, Repères La Découverte, nouvelle édition 2015, permet de cerner le concept d’espaces publics.

 
Ouvrages de référence

- Des dictionnaires permettent de compléter les concepts utiles.

. CHOAY F., MERLIN P., Dictionnaire de l’urbanisme et de l’aménagement, PUF, 2015

. LEVY J., LUSSAULT M., Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés, Belin, 2013

- Voir également :

. Atlas des villes, Le Monde - La Vie, Hors-Série, 2013

. Géoconfluences (ressources en ligne) :
http://geoconfluences.ens-lyon.fr/programmes/concours/ressources-concours-ens-2018

 
Premières approches : philosophie, sociologie, géographie

- Les différentes sciences sociales ont appréhendé le concept d’espaces publics, avant que la géographie n’en prenne pleinement possession. Ces approches peuvent être appréhendées rapidement.

. Jean-François AUGOYARD, Pas à pas, essai sur le cheminement quotidien en milieu urbain, À la croisée 2010, 1ere édition 1979

. Erving GOFFMAN, La mise en scène de la vie quotidienne, vol. 2 Les relations en public, Paris Minuit Le sens commun, 1973, rééd. 2000

. Isaac JOSEPH, L’espace du public : les compétences du citadin, Éditions Recherches, 1991

. Isaac JOSEPH, Villes en gares, Éditions de l’Aube, 1999

. Tomke LASK dir., Constructions sociales de l’espace, Les territoires de l’anthropologie de la communication, Éditions de l’Université de Liège, 2003

. John URRY, Sociologie des mobilités : une nouvelle frontière pour la sociologie ?, Paris, Armand Colin, Coll. U, 2005

. Guy DI MÉO, dir., Le territoire du quotidien, L’Harmattan, 1996

. Guy DI MÉO, Pascal BULÉON, L’espace social, lecture géographique des sociétés, Armand Colin, 2005

 
Espaces publics et urbanité

- L’étude des espaces publics est largement associée à la réflexion sur l’urbain, et à la notion d’urbanité.

. Catherine BERNIÉ-BOISSARD, Regards d’urbanité, Parcours, recherches et pistes dans la ville, L’Harmattan, 2004

. Guénola CAPRON, Nadine HASCHAR-NOÉ, coord., L’espace public urbain : de l’objet au processus de construction, PU du Mirail, 2007

. I. DANIC, O. DAVID, S. DEPEAU, Enfants et jeunes dans les espaces du quotidien, PU Rennes, 2010

. Alessia DE BIASE, Christina ROSSI, Chez nous, territoires et identités dans les mondes contemporains, Éditions de la Villette, 2006

. Alessia DE BIASE, Monica CORALI, dir., Espaces en commun, nouvelles formes de penser et d’habiter la ville, L’Harmattan, 2009

. Cynthia GHORRA-GOBIN, dir., Réinventer le sens de la ville : les espaces publics à l’heure globale, L’Harmattan, 2001

. C. IMBERT, H. DUBUCS, F. DUREAU, M. GIROUD, D’une métropole à l’autre. Pratiques urbaines et circulations dans l’espace européen, Paris, Armand Colin, 2014

. Raymonde SÉCHET, Isabelle GARAT, Djemila ZENEIDI, Espaces en transactions, PU Rennes, 2008

. Vincent BERDOULAY, Paulo C. DA COSTA GOMES, Jacques LOLIVE, L’espace public à l’épreuve, régressions et émergences, Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2004

 
Les espaces publics, enjeu social

- Prolongement de la réflexion sur l’espace urbain, la question des espaces publics soulève des questions de rapports sociaux, de conflits d’accès. Elle amène également à réfléchir aux processus de construction des espaces publics.

. Thierry RAMADIER, Sandrine DEPEAU, dir., Se déplacer pour se situer. Place en jeu, enjeux de classes, Rennes, PU Rennes, 2011

. Antoine MARGIER, Cohabiter l’espace public, conflits d’appropriation et rapports de pouvoir à Montréal et Paris, PU Rennes, 2016

. CHABROL, COLLET, GIROUD,… Gentrifications, Éditions Amsterdam, 2016

. Françoise NAVEZ-BOUCHANINE, La fragmentation en question : Des villes entre fragmentation spatiale et fragmentation sociale ?, L’Harmattan, 2002

. J-P LÉVY, Françoise DUREAU, dir., L’accès à la ville, les mobilités spatiales en questions, L’Harmattan, 2002

. E. FAURE, E. HERNANDEZ-GONZALEZ, C. LUXEMBOURG, La ville : quel genre ?, l’espace public à l’épreuve du genre, Le Temps des cerises, 2017

. Denis DELBAERE, La fabrique de l’espace public, Ville, paysage, démocratie, Ellipses, 2010

. J. Y. TOUSSAINT, M. ZIMMERMANN, User, observer, programmer et fabriquer l’espace public, Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romanes, 2001

 
Patrimonialisation et mise en tourisme

- Les dynamiques patrimoniales et touristiques modifient les usages et la valeur des espaces publics.

. Vincent VLES, Vincent BERDOULAY, Sylvie CLARIMONT, Espaces publics et mise en scène de la ville touristique, HAL, 2005,
https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00694757/document

. Maria GRAVARI-BARBAS, dir., Habiter le patrimoine, Enjeux, approches, vécu, PU Rennes, 2005

. Philippe BOULANGER, Céline HULLO-POUYAT, dir., Espaces urbains à l’aube du XXIe siècle, patrimoine et héritages culturels, PUPS, 2010

 
À travers le monde

- La plupart des références précédentes concerne la France et les pays européens. Il est évidemment nécessaire d’élargir la perspective aux autres continents. Voici quelques repères.

. HOUSSAY-HOLZSCHUCH M. et al., Une géographie des espaces publics dans les pays intermédiaires, rapport de recherche, 2007,
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00591141/document

. Christian TOPALOV, dir., Les divisions de la ville, Éditions Unesco, 2002

. N. SOULIER, Reconquérir les rues. Exemples à travers le monde et pistes d’action, Editions Eugen Ulmer, 2012

. "La refondation mégalopolitaine, une nouvelle phase de l’histoire urbaine ?", Moscou, Shanghai, Hong Kong, Techniques, territoire et sociétés, n°36, 2002, Tome 1

. Julien A. N’GUESSAN, Les espaces publics informels en Afrique, L’Harmattan, 2015

. J. F. STECK, "La rue africaine, territoire de l’informel", Flux, n°66-67, 2006

. J. CHENAL, Y. PEDRAZZI, G. CISSÉ, V. KAUFMANN, Quelques rues d’Afrique. Observations et gestion de l’espace public à Abidjan, Dakar et Nouakchott, Les éditions du LASUR, Lausanne, 2009

. "Les espaces publics des villes marocaines", F. Navez-Bouchanine, Annales de la recherche urbaine, n°57-58, 1992

. "Aller au cimetière à Salé (Maroc) : les nouvelles dimensions spatiales de pratiques sociales en déclin",
P. PHILIFERT, Espaces et sociétés, n°108-109, 2002

. Amélie LE RENARD, Les femmes et les espaces publics en Arabie Saoudite, Dalloz-Sirey, 2011

 
Revues : numéros spéciaux

- Les revues spécialisées de Géographie et d’Urbanisme ont publié divers numéros spéciaux consacrés aux espaces publics. Ils fournissent un nombre important d’exemples variés.

. Annales de la Recherche urbaine, n°57-58, 1992, Espaces publics en villes

. Annales de la Recherche urbaine, n°71, 1996, Gares en mouvements

. Annales de la Recherche urbaine, n°78, 1998, Échanges/Surfaces

. Espaces et sociétés, n°62, 1990, Espaces publics et complexité sociale

. Espaces et sociétés, n°144-145, 2011, Usages populaires de l’espace

. Flux, n°50, 2002, Paquebots urbains

. Géocarrefour, vol. 76, n°1, 2001, L’espace public

. Géocarrefour, Vol. 77, n°3, 2002, L’espace public au Moyen Orient

. Géographie et Cultures n°73, L’Harmattan, 2010, Image et espace public

. Urbanisme, n°346, 2006, Espace(s) public(s)

 
Thèses et articles associés

- Ces dernières années, plusieurs thèses de Géographie ont permis d’approfondir l’analyse des espaces publics. On trouvera ci-dessous les références de ces thèses, ainsi que des articles de leurs auteurs évoquant leur recherche.

. A. FLEURY, Les espaces publics dans les politiques métropolitaines. Réflexions au croisement de trois expériences : de Paris aux quartiers centraux de Berlin et Istanbul, Thèse de doctorat, Université de Paris 1,
http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00259957/fr/

. W. BERTHOMIÈRE, En quête de signes : migrations, places et continuité(s). Retour d’expérience à partir du cas israélien, Volume de synthèse de l’habilitation à diriger des recherches, Université de Poitiers, 2012

. M. GIROUD, 2007, Résister en habitant ? Renouvellement urbain et continuités populaires en centre ancien (Grenoble et Lisbonne), Thèse de doctorat, Université de Poitiers,
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00200103/fr/

. M. GIROUD, "Usages des espaces rénovés et continuités populaires en centre ancien", Espaces et sociétés, 144-145, 2011

. M. CHABROL, De nouvelles formes de gentrification ? Dynamiques résidentielles et commerciales dans le quartier de Château-Rouge, Thèse de doctorat, Université de Poitiers, 2011,
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00658852/document

. M. CHABROL, "Qui sont les Africains de Château-Rouge ? Usages et usagers d’une centralité commerciale immigrée à Paris", Métropolitiques,
http://www.metropolitiques.eu/Qui-sont-les-Africains-de-Château.html

. H. DUBUCS, Habiter une ville lointaine. Le cas des migrants japonais à Paris, Thèse de doctorat, Université de Poitiers, 2009,
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00441142/

. Pascale NÉDÉLEC, Réflexions sur l’urbanité et la citadinité d’une aire urbaine américaine : (dé)construire Las Vegas, Thèse de Géographie, Université Lumière Lyon 2, 2013,
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00946236/
 

GÉOGRAPHIE Lyon - K2 - M. Roger

Le Brésil

Le Brésil, question de régionale classique et sans piège. Il faut vous familiariser avec ce grand pays, dont on dit qu’il regroupe une Suisse au Sud Est, un Pakistan au Nord Est et un Far West du côté de l’Amazonie. Soyez capable de fabriquer cartes et schémas. Apprenez par cœur la géographie physique, les grandes régions, les grandes villes, etc.
Consultez mon blog https://k2geo.wordpress.com/author/k2geo/: vous y trouverez tous les renseignements nécessaires, notamment la lettre de cadrage de l’ENS et de nombreux liens vers des sites utiles.

En attendant, il faut vous procurer au moins un manuel de THÉRY et le petit Atlas Autrement , les mettre en fiches... Vous connaissez la musique…

Approche bibliographique du Brésil
donnée par Bernard BRET (le grand spécialiste de la question en France)
 
Pour entrer en matière :
 
. BATAILLON Claude, DELER Jean-Paul et THÉRY Hervé (dir) (1991) : Amérique latine, vol. 3 de la GU, Hachette/Reclus.
le Brésil p. 372 – 437 (textes de Hervé Théry, Martine Droulers et Bernard Bret)
 
. **DABENE Olivier et LOUAULT Frédéric (2013) : Atlas du Brésil, Autrement, 93 p.
 
. DROULERS Martine et BROGGIO Céline : Le Brésil, PUF, QSJ 628
NB : le même titre signé Pierre MONBEIG en 1954 et Raymond PÉBAYLE en 1992)
 
. **THÉRY (2005) : "Le Brésil , changement de cap ?"
Doc. fse, coll. La Documentation photographique n° 8042
 
. **THÉRY Hervé (2012) : Le Brésil, Paris, dernière édition A. Colin, coll. U, 288 p.
ou du même auteur :
Le Brésil pays émergé (réédition 2016), Armand Colin, perspective géopolitique.
 
          … et même beaucoup plus :
 
. THÉRY Hervé et APARECIDA DE MELLO Neli : Atlas du Brésil
CNRS – La Documentation française. coll. Dynamiques du territoire - Reclus, 1ère éd. 2003, 302 p., nouvelle édition à paraître 2017.
 
Un thème classique, mais fondamental : les inégalités socio-spatiales :
 
. BRET Bernard (2001) : "Penser l’éthique pour penser le territoire et l’aménagement, A propos du Nordeste du Brésil"
in : L’Information Géographique, 2001 / 3, p. 193 – 218.
 
. BRET Bernard (2006) : "Inégalité sociale et cohésion territoriale, pour une lecture rawlsienne du territoire brésilien"
in : Géocarrefour, vol 81. 3 / 2006 p. 183 – 191
 
. GOIRAND Camille : "Le Nordeste dans les configurations sociales du Brésil contemporain"
in : Ceriscope (Sc. Po), sd (après 2010)
 
. PEBAYLE Raymond (1989) : Les Brésiliens pionniers et bâtisseurs, Flammarion, 361 p.
 
. THÉRY Hervé (2014) : "Les populations du Brésil, disparités et dynamiques"
in : EPS, 2014 : 2 et 3
 
La perspective géo-historique :
 
. BRET Bernard (2014) : "Territoires de servitude et territoires de liberté au Brésil",
in  EPS 2014 / 2 et 3
 
. DROULERS Martine (2001) : Brésil, une géohistoire, PUF, coll. Géographies, 307 p.
 
. FURTADO Celso (1973) : La formation économique du Brésil de l’époque coloniale aux temps modernes, Paris-La Haye, Mouton, 218 p.

. VERAN Jean-François (2003) : L’esclavage en héritage, Brésil, le droit à la terre des descendants de marrons, Karthala, 390 p
 
Quelques problèmes majeurs :
 
- Les villes
 
. BAUTES Nicolas et SOARES GONÇALVES Rafael : "Sécuriser l’espace des pauvres",
Justice Spatiale / Spatial Justice n° 4 [NB : concerne Rio de Janeiro]
 
. GOIRAND Camille (2000) : La politique des favelas, Karthala
 
. HERBERT Jean-Loup : "Brasilia, un urbanisme volontariste à l’épreuve des contradictions sociales"
in : Géocarrefour, vol 74, 4 / 99, p. 301 – 311.

. NINNIN Justine (2014) : "Ordre social, ordre spatial, territorialisation des politiques de sécurité publique à Rio de Janeiro"
in : L’Espace Politique 28 / 2014
 
. THÉRY Hervé (2016) : "Portrait de São Paulo. 1 : Une capitale du Brésil, 2 : Contrastes, Problèmes, Défis"
in : Géoconfluences
 
. VALLADARES Licia (1991) : La favela d’un siècle à l’autre, Ed. de la MSH, 229 p.
 
. VIDAL Laurent (2002) : De Nova Lisboa à Brasilia, l’invention d’une capitale, IHEAL, 344 p
 
. VIDAL Laurent (dir) (2008) : La ville au Brésil (XVIIIe-XXe siècles), Naissances, renaissances, Paris, Les Indes savantes, 397 p.
 
- L’agriculture
 
. BRET Bernard (1996) : "L’Amérique latine, de la réforme agraire à l’agro-industrie",
in : Bonnamour Jacqueline : Agriculture et campagnes dans le monde, DIEM 20, p. 139 – 162
 
. "Le Brésil, ferme du monde"
Géoconfluences, 2009, mise à jour en 2016
 
. "Le Statut de la Terre, trente ans de questions agraires au Brésil"
Cahiers du Brésil contemporain (CRBC – MSH) vol. 54 (1997)
 
. PAULON GIRARDI Eduardo : Atlas da Questão Agraria Brasileira
site internet : www4.fct.unesp.br/nera/atlas/luta_pela_terra.htm
 
. SABOURIN Eric (2014) : "L’agriculture brésilienne en débat, évolutions récentes, controverses et politiques publiques"
in : PAL n° 95 / 2014 - 4
 
. SENCEBE Yannick et CAZELLA Ademir (2014) : "Le paradoxe d’un pays rural qui s’ignore, urbanisation et place de l’agriculture familiale au Brésil"
in : EPS, 2014 / 2 et 3
 
. ZANONI Magda et LAMARCHE Hugues (dir) (2001) : Agriculture et ruralité au Brésil, Un autre modèle de développement, Paris, Karthala, 346 p.
 
- L’Amazonie
 
. ALBALADEJO Christophe et ARNAULD DE SARTRE Xavier (dir) (2005) : L’Amazonie brésilienne et le développement durable, Expériences et enjeux en milieu rural, Paris, L’Harmattan, 285 p.
 
. ARNAULD DE SARTRE Xavier (2006) : Fronts pionniers d’Amazonie, les dynamiques paysannes au Brésil, CNRS Editions, 223 p.
 
. DROULERS Martine (1995) : L’Amazonie, Paris, Nathan Université, 188 p.
 
. DROULERS Martine ( 2004) : L’Amazonie, vers un développement durable, A. Colin, coll. U, 219 p.
 
. LE TOURNEAU François-Michel et DROULERS Martine (dir) (2010) : L’Amazonie brésilienne et le développement durable, Paris, Belin, 477 p.
 
. LE TOURNEAU François-Michel (2014) : "En marge ou à la marge, Les populations amérindiennes du Brésil"
in : EPS 2014 / 2 et 3
 
. THÉRY Hervé (dir) (1997) : Environnement et Développement en Amazonie brésilienne, Paris, Belin, 207 p.
 
- Une puissance régionale ou une grande puissance
 
. BECKER Bertha et EGLER Claudio (1992) : Brazil, a new regional power un the world-economy, Cambridge University Press, 205 p.
NB : traduction en portugais (1994) : Brasil, uma nova potencia regional na economia-mundo, Rio de Janeiro, Editora Bertrand, 267 p.
 
. "Brésil, l’autre géant américain"
Questions internationales, n°55 (mai – juin 2012), La Doc. fse.
 
. BRET Bernard (2014) : "Le Brésil, un pays qui s’affirme à l’extérieur parce qu’il est solide à l’intérieur"
in : Echogéo, Sur le vif, juin 2014
 
. CLAVAL Paul (2004) : La fabrication du Brésil, Une grande puissance en devenir, Belin.
 
. MEDEIROS Marcelo de A. (2000) : La genèse du Mercosud, Paris, L’Harmattan, 500 p.
 
. PENNAFORTE Charles et FAVARO MARTINS Marcos Antonio (2017) : "Mercosur, 25 ans plus tard, les problèmes structurels et les impacts du changement de conjoncture"
in : L’Espace politique 31. 2017 / 1
 
. ROUQUIÉ Alain (2006) : Le Brésil au XXI ème siècle, naissance d’un nouveau grand, Fayard, 418 p
 
. TAÏEB Eric et BARROS Octavio (1989) : Économie et société brésiliennes, croissance ou développement ? Nathan, 224 p.
 
. THÉRY Hervé (2016) : Le Brésil, pays émergé
A. Colin, coll. Perspectives géopolitiques, 2 ème éd, 300 p.
Le contexte socio-politique
 
. CARDOSO Fernando Henrique et FALETTO E. (1978) : Dépendance et développement en Amérique latine, PUF, 222 p. (1ère éd. en espagnol 1969)
 
. MARTINS Luciano (1976) : Pouvoir et développement économique, formation et évolution des structures politiques au Brésil, Ed. Anthropos, 472 p.

. ROUQUIÉ Alain (1982) : L’État militaire en Amérique latine, Le Seuil, 478 p. 
 
. THÉRY Hervé (1995) : Pouvoir et territoire au Brésil, de l’archipel au continent, Éd. de la MSH, 232 p.
 
. THÉRY Hervé et NAGY André (2007) : "La réélection de Lula, changement de base",
in : L’Espace politique, 3 / 2007
 
Enfin, quelques classiques à rappeler :
 
. BASTIDE Roger (1956) : Le Brésil, terre de contrastes, Hachette, 343 p.
 
. de CASTRO Josué (1964) : Géographie de la Faim, le dilemme brésilien, pain ou acier, Paris, Le Seuil, 344 p.
 
. de CASTRO Josué : Une zone explosive, le Nordeste du Brésil, Paris, Le Seuil, 1965
 
. de CASTRO Josué : Des hommes et des crabes, Paris, 1966
 
. FREYRE Gilberto (1952 et 1974) : Maîtres et esclaves, la formation de la société brésilienne, Gallimard, nouvelle édition dans la coll. Bibliothèque des Histoires, 550 p.
 
. LE LANNOU Maurice (1971) : Le Brésil, A. Colin, coll. U2, (1 ère éd. 1955)
 
. LEVI-STRAUSS (1955) : Tristes tropiques, Plon, coll. Terre humaine, 490 p.
 
. MONBEIG Pierre (1952) : Pionniers et planteurs de São Paulo, Paris, FNSP.
 
. ZWEIG Stefan (1992) : Le Brésil, terre d’avenir, Ed. de l’Aube, 380 p. (édition originale en allemand en 1941 et 1ère éd. en français chez Albin Michel en 1949))
 
et aussi des revues (numéros thématiques) :
 
- Brésil(s), Sciences humaines et sociales (CRBC – MSH) (ex CBC)
n° 6 (2014) : Les années Lula : politiques sociales ou néolibéralisme
n° 7 (2015) : Les mobilisations de juin 2013
n° 8 (2015) : Classes sociales et rapports de classes
n° 11 (2017) : Esclavage contemporain
 
- Confins
revue franco-brésilienne de géographie (USP et CREDA)
de nombreux articles sur le Brésil, mais pas seulement, en français ou en portugais
directeurs : Hervé THÉRY et Neli APARECIDA DE MELLO
 
- Problèmes d’Amérique latine
n° 78 (2010 / 4) : Le Brésil au sortir des années Lula
n° 93 (2014 / 3) : La réélection de Dilma Rousseff, le Brésil en trompe-l’oeil
n° 95 (2014 / 4) : Brésil, dimensions territoriales d’une émergence en suspens
 
- Cahiers des Amériques latines (IHEAL)
n° 20 (1996) : Brésil, Observations des dynamiques territoriales
n° 24 (1997) : Brésil, Dynamiques territoriales
vol 2010 / 1 et 2 : Le Nordeste de Lula
 
- Cahiers du Brésil contemporain (CRBC – MSH) (depuis 2010 : Brésil(s) SHS)
 
- Échogéo :
numéro à paraître sur "Brésil, disparités et dynamiques"
 
- Espace, Populations, Sociétés
2014 : 2 et 3 : Populations et territoires du Brésil
 
- L’Espace politique
n° 31 – 2017 / 1 : Géographie politique et géopolitique brésilienne au XXI ème siècle
 
- Géocarrefour
vol 81 3 / 2006 : Brésil, repenser le territoire

APPROCHE DES SCIENCES HUMAINES  K2

Pour préparer l’épreuve d’oral propre à l’E.N.S. Lyon : K2 de toutes spécialités

Il s’agit d’une interrogation sur un texte extrait d’une des œuvres suivantes :

- ANDERSON Benedict, L’imaginaire national
- CLASTRES Pierre, La société contre l’Etat
- DUCHET Michèle, Anthropologie et histoire au siècle des Lumières
- LEFEBVRE Henri, Le droit à la ville
- LORAUX Nicole, Les enfants d’Athéna
- SONTAG Susan, Sur la photographie

Les éditions sont laissées au choix des candidats.

L’École normale supérieure de Lyon a publié un descriptif de l’épreuve accompagné de quelques attendus. Pour ce programme de lectures personnelles, il faudra que vous vous constituiez des fiches. Les professeurs se répartiront la liste selon leurs préférences, et chacun d’entre eux pourra consacrer une ou deux séances à l’un de ces ouvrages pour vous aider dans votre lecture. Les livres seront à votre disposition au CDI.

 

Lycée Carnot | Réalisé sous SPIP

Interface privée