Plan du site  
Lycée Carnot

Présentation des classes préparatoires littéraires A/L

Enseignement

Les classes préparatoires de lettres, dénommées "Lettres supérieures", et dans la tradition des classes préparatoires, Hypokhâgne (1ère année) et Khâgne (2ème année), préparent aux Écoles normales supérieures, celle de la rue d’Ulm (à Paris) et celle de Lyon, ainsi qu’à l’École nationale des chartes.

Certaines disciplines débouchent également sur l’E.N.S. de Cachan (anglais par exemple). À ces concours, il convient d’ajouter ceux d’écoles de commerce et de gestion pour les options B/L et pour certaines options de Khâgne Lyon et Ulm.

Le lycée Carnot a 3 classes d’hypokhâgne (HK) et 3 classes de khâgne (K), une K1 orientée vers l’E.N.S. Ulm et l’École nationale des chartes, une K2 orientée vers l’E.N.S. Lyon, et une K3 regroupant les B/L qui préparent le concours des E.N.S. Ulm, Lyon et Cachan et quelques concours spécifiques (Écoles de Commerce, de journalisme…).

En 1ère année, l’enseignement, pluridisciplinaire, est commun aux deux HK A/L (voir Matières et horaires). En 2ème année, les deux khâgnes conservent cet enseignement pluridisciplinaire mais présentent quelques différences : l’étude obligatoire d’une langue ancienne en K1, l’étude obligatoire de la géographie en K2.

En 2009 a été créée une banque d’épreuves littéraires (BEL) commune aux E.N.S. Cachan, Lyon et Ulm, qui a contribué à rapprocher les deux khâgnes A/L. La BEL concerne les disciplines suivantes :
- Français (écrit et oral)
- Histoire contemporaine
- Philosophie
- Langue vivante 1

Depuis, deux épreuves écrites du concours d’entrée à l’École nationale des chartes, l’histoire contemporaine et la langue vivante 1, ont rejoint la BEL. D’autres épreuves, comme le français ou la géographie, propres à l’École des chartes, portent sur tout ou partie du programme de la BEL.

À noter qu’à l’oral, chaque école retrouve sa spécificité. Par exemple, en français , l’E.N.S. Ulm demande une explication de texte hors programme, l’E.N.S. Lyon l’explication d’un texte pris dans les œuvres au programme.

Quelques disciplines

EN PHILOSOPHIE

En classe de Lettres supérieures, le cours de philosophie poursuit le travail de lecture et de réflexion commencé en classe de terminale. Il exige de progresser dans la maîtrise des exercices de dissertation et d’explication de textes. Il ne s’agit plus seulement de se familiariser avec la démarche philosophique, mais d’approfondir l’analyse des concepts et l’étude des œuvres majeures de la tradition philosophique.

Le programme de 1ère année se compose de cinq champs de réflexion répartis en deux domaines :
la connaissance : la métaphysique, la science ; l’action : le droit, la politique, la morale, l’art, la technique.
Deux œuvres philosophiques, prises dans des périodes historiques différentes, et au choix du professeur, sont également à étudier.

Deux des champs précités, un dans chaque domaine, sont choisis pour définir le programme de 2ème année, et les sujets de concours. Un même champ peut être au programme plusieurs années de suite.
Deux œuvres philosophiques, prises dans des périodes historiques différentes, et au choix du professeur, sont également à étudier.

Les optionnaires philosophie “Lyon” ont à traiter en outre toute l’année une notion (l’inconscient, le langage, etc...) qui change tous les ans et deux textes philosophiques pour l’oral.


EN HISTOIRE

Le but fondamental de l’Histoire en classe de lettres supérieures est de commencer à acquérir une culture historique générale, ainsi que les méthodes du raisonnement historique, mais aussi de s’initier à ce que Marc Bloch appelait le "métier d’historien" : la recherche historique (comment le savoir historique se construit-il ?), mais aussi le sens du débat historiographique (le problème de l’interprétation des faits et les controverses auxquelles elle peut donner lieu). Il faut s’habituer à fréquenter régulièrement librairies et bibliothèques et se familiariser avec les principaux éditeurs et les principales collections d’Histoire de l’enseignement supérieur : PUF (Presses Universitaires de France), Seuil (notamment la collection "Points-Histoire"), Armand Colin (collection “U”)...

En 1ère année, le programme comprend l’étude de trois grandes périodes historiques, au choix du professeur ; à l’intérieur de celles-ci, les thèmes sont différents d’une HK à l’autre : seront traitées en HK1 et en HK2 diverses questions d’histoire ancienne, médiévale, moderne et contemporaine.

En 2ème année, le programme (sauf pour l’École nationale des chartes) change chaque année. À titre indicatif, pour 2017-2018, le programme commun d’écrit aux deux khâgnes A/L (toutes options) en histoire contemporaine est le suivant : Les États-Unis et le monde de la doctrine de Monroe à la création de l’ONU (1823-1945) ; s’y ajoute pour l’oral, en K1 (pour l’École normale supérieure de la rue d’Ulm et l’École nationale des chartes) : La France de 1939 à 1995.

Les programmes de spécialité histoire sont, pour 2017-2018 :

- en K1, pour l’E.N.S. Ulm, en histoire moderne : Les guerres de religion en France (1559-1629).
- en K1, pour l’École des chartes, en histoire médiévale : La France du XIIIe siècle au XVe siècle.
- en K1, pour l’École des chartes, en histoire moderne : La France et la guerre, 1515 - 1815.
- en K2, pour l’E.N.S. Lyon, en histoire ancienne : Les Grecs et les autres, VIe-IVe s. av. J.-C.
- en K2, pour l’E.N.S. Lyon, en histoire moderne : Économie et société en France de 1600 à 1715.


EN GÉOGRAPHIE

Il n’y a pas de programme spécifique en 1ère année, si ce n’est une question portant sur l’épistémologie de la géographie ; en 2ème année , il existe un programme spécifique pour chacune des E.N.S.

En 2017-2018 :

- pour l’E.N.S. Lyon : Le Brésil.

- pour l’E.N.S. Ulm et l’École des chartes : Les espaces publics dans le monde.


EN ALLEMAND

Outre les cours, les étudiants germanistes des classes littéraires peuvent bénéficier, depuis l’année scolaire 2010-2011, d’un atelier-mémorisation proposé par le professeur d’allemand de ces classes.
En petits groupes, les étudiants abordent la langue allemande d’une nouvelle façon : ils découvrent sa structure ainsi que ses spécificités qui rendent son approche plus difficile que d’autres langues vivantes pour des francophones.
Des entraînements sont proposés, ciblés, dans un premier temps, sur les stratégies de mémorisation et ensuite plus spécialement sur le réemploi du lexique en thème et version ; exercices qui ne sont pas abordés en lycée.
La participation à ces ateliers, environ 5 ou 6 heures/groupe, se fait sur proposition du professeur d’allemand ou sur candidature spontanée des étudiants. La participation est flexible, il est possible de quitter le groupe ou de se joindre à un groupe en cours d ’année.


EN CULTURE ANTIQUE

Le cours de culture antique, commun aux latinistes et aux hellénistes, explore la question au programme des E.N.S. à partir de l’étude de textes traduits et de sources iconographiques. Il s’agit de donner aux étudiants non seulement les armes pour pouvoir aborder les épreuves de commentaire de textes originaux en latin/grec, mais aussi une culture générale et comparatiste sur les mondes antiques.

Le programme de culture antique pour l’année 2017 - 2018 est "le temps".


EN LANGUES ANCIENNES

L’étudiant d’hypokhâgne choisira d’étudier le latin ou le grec, et peut aussi suivre l’enseignement des deux langues, quel que soit son niveau, débutant ou confirmé. Il s’agit d’une approche linguistique et littéraire qui réserve une large part à la grammaire comparée. En parallèle avec le cours de culture antique, le thème de l’année 2017-2018 est "le temps".

Haut de page

Profil

DIPLÔME ET NIVEAU REQUIS

QUALITÉS REQUISES

Haut de page

Débouchés principaux

Il faut se méfier des idées reçues : les débouchés des Prépas littéraires sont nombreux !

Les concours d’entrée aux E.N.S. sont particulièrement sélectifs, mais les admis(es), dès lors fonctionnaires stagiaires de l’État, rétribués, profitent de remarquables conditions d’étude qui leur ouvrent les voies de la réussite dans les métiers de l’enseignement, de la recherche, dans les grands Corps de l’État, avec même l’opportunité de bifurquer ensuite vers le secteur privé.

Les autres élèves se voient offrir une large palette de possibilités :

Par ailleurs, bien que nous n’assurions pas de préparation spécifique aux IEP, nos élèves qui passent individuellement les concours de ces écoles y obtiennent généralement de très bons résultats.

Un grand nombre de khâgneux poursuivent leurs études à l’Université, en L3 ou Master (pour les khûbes, et dans la mesure où il existe une convention avec l’Université de Bourgogne, permettant la validation ― plus ou moins complète selon les disciplines ― des 60 crédits ECTS de L3).

Grâce à la culture générale et aux exigences méthodologiques que requièrent les classes préparatoires littéraires, les étudiants qui en sont issus constituent des candidats de très haute qualité pour les concours du professorat que sont le CAPES et l’Agrégation. Les résultats des anciens élèves de Prépas de Carnot en témoignent.

Haut de page

Équivalences universitaires

Dans le cadre du LMD, les classes prépas littéraires sont validées par l’attribution de 60 crédits ECTS (European Credits Transfer System) par année, au même titre qu’à l’Université.

La parution au Bulletin Officiel de l’Éducation Nationale n° 11 du 13 mars 2008 de la circulaire relative aux “attestations descriptives des parcours de formation” définit des grilles nationales de référence qui permettent de préciser un cadre dans lequel un hypokhâgneux peut obtenir 60 crédits ECTS à l’issue de sa 1ère année, un khâgneux 120 crédits après un parcours complet en classes préparatoires. Il s’agit donc d’équivalences de L1 et de L2, sachant que des accords avec l’Université de Bourgogne peuvent autoriser l’acquisition de L3 pour des élèves de "khûbe" méritants.

Vous pouvez consulter le texte de la convention avec l’Université de Bourgogne.

Vous pouvez consulter aussi le tableau des équivalences.

Haut de page

 

Lycée Carnot | Réalisé sous SPIP

Interface privée